Cartes sur table

Le Plume : département des cartes et plans

24 septembre 2006

Chacun sa carte

S'il devait y avoir une morale à ce blog, ce serait « à chacun sa carte », ou peut-être « une carte pour chaque chose ». Il n'y a pas de carte idéale, juste une carte correspondant à ce qu'on cherche. On peut être à la recherche d'un point d'eau dans le désert, d'un chenal dans une baie pleine de cailloux, ou de la nature des roches dans un certain coin ; essayer de comprendre le déroulement d'une bataille historique ou à naviguer dans les courants de marée : pour tout ces usages, il y a des cartes, avec les informations dont vous avez besoin.

C'est évidemment particulièrement le cas su vous êtes à bord d'un avion se déplaçant à 150 ou 200 km/h et qu'il commence à devenir urgent de se poser. Vous n'avez pas besoin de connaître les noms des rues, difficilement lisibles de là où vous êtes, et encore moins les courants de marées, dont vous souhaitez vivement ne pas devenir tributaire. Les services compétents (en France, le service de l'information aéronautique de la DGAC) publient donc de petites cartes comportant exactement les informations dont vous avez besoin.


Carte d'approche aux instruments (ILS/DME) de l'aéroport de Lannion.
Taille de l'extrait : 42×13 km.
Centre de la carte : 48°41' N, 3°16' W.

Notez que la carte représente pratiquement la même région que celle de la semaine dernière - pour être précis, celle-ci est légèrement au sud de celle-là - mais avec des informations bien différentes : il s'agit ici d'indiquer les fréquences et les procédures à un pilote qui voudrait atterir à Lannion (la piste est en haut à gauche) suivant les règles de vol aux instruments. les boucles en forme de piste d'athlétisme sont des circuits d'attentes, joliment baptisés hippodromes, pour patienter en cas d'embouteillage à l'arrivée. Particularité : ce type de trajectoire étant en trois dimensions, le cartouche inférieur donne une vue en coupe des circuits fixés par la procédure. La partie en pointillés, sur la carte comme dans le cartouche, c'est ce qu'il faut faire si on a loupé son coup ; ô surprise, ça implique de remonter.

Je précise bien sûr que je ne pilote que sur Flight Simulator, et encore, pas souvent. Ça n'empêche pas d'être curieux !

2 Commentaires :

Anonymous annnieday a dit...

Tes cartes sont toujours des occasions de voyage sans sortir de chez soi. Encore que ... quand je suis allée au Burkina Faso j'ai eu très envie de visiter la mare aux hippopotames sacrés que tu avais évoqué il y a quelques moi. J'ai dû me contenter des crocodiles sacrés de Sabou et des silures sacrés de Dafra. Mais j'y retournerai :)

25/9/06 00:36  
Blogger Le Plume a dit...

coucou miss annnie, content de te revoir par ici.

L'invitation au voyage, c'est aussi le but - ceci dit, compte tenu de la date de la carte des environs de Bobo que j'avais utilisé (1959 je crois), je ne garrantis pas qu'il reste de l'eau dans cette mare!

25/9/06 12:00  

Enregistrer un commentaire

<< retour