Cartes sur table

Le Plume : département des cartes et plans

05 mars 2006

Chevaux sauvages

Parmi les livraisons récentes d'Amazon, des atlas pour les États américains de l'Arizona, du Nevada et de l'Utah - non que j'aie l'intention de m'y rendre dans un avenir proche, mais parce que comme j'avais dû le dire plusieurs fois, j'aime bien les cartes, et puis ça complète élégament l'atlas de Californie que j'avais dans la même collection. Tiens, il faudrait que je fasse une commande à l'équivalent sud-africain de l'IGN, pendant que j'y suis : j'aime bien leurs cartes.

Le Nevada, ce ne sont pas seulement les casinos de Las Vegas ou de Reno, même si l'agglomération de Las Vegas rassemble maintenant, me semble-t-il, plus de 80% de la population de l'État ; ni les vues romantiques sur le lac Tahoe, à la frontière californienne, première destination des voyages de noce américains. Ce sont surtout les immensités désertiques, celles que Luky Luke fait traverser aux vaillants pionniers (« Mr. Luke, on ne dit jamais non à Edna »), et qui donnent à l'Interstate 50 entre Ely et Fallon le titre de Loneliest Highway in the U.S.A. Et encore : dans ces coins-là, par définition, il y a une route, ce n'est pas le cas partout.


Nevada Road & Recreation Atlas, carte au 1/280 000, page 34, Benchmark Maps, 2003.
Taille originale de l'extrait : 14,5 cm soit 40,6 km.
Centre de l'image : 41°35'N, 116°42'W.

Ici, dans l'Owyhee Desert, vous pouvez faire 60 km vers l'est ou vers l'ouest sans rencontrer de route goudronnée ; et n'essayez pas de partir vers le nord, vous n'en trouverez pas avant les environs de Boise, Idaho, à 150 km. Les routes en pointillé épais sont, d'après la légende, unpaved roads ou four-wheel drive roads ; en pointillé fin other trails. Quelques mines, quelques puits et, au milieu de tout ça : Wild Horse Viewing Area.

Bienvenue au Far West.

0 Commentaires :

Publier un commentaire

<< retour