Cartes sur table

Le Plume : département des cartes et plans

22 octobre 2006

Insulaire caldera

Les volcans, même sur les cartes, c'est impressionnant. Il y a les cônes stromboliens parfaitement réguliers, comme le mont Fuji, dont la régularité même est une aberration cartographique. Il y a aussi les volcans irréguliers, avec leurs cratères et calderas multiples, résultat d'autant d'explosions : c'est le cas du volcan Kartala à Ngazidja, la Grande Comore.


Carte routière au 1:50.000, Archipel des Comores : Grande Comore, IGN, 1995.
Taille de l'extrait : 20,5 cm soit 10,2 km.
Centre de l'image : 11°45,7' S, 43°23,2' E.

2361m, qu'il culmine, l'animal. C'est pas énorme, sauf que la mer (qu'on distingue dans le coin près du village de Tsangadjou) est à moins de dix kilomètres. On note la densité des courbes de niveau, 20m de dénivelé chacune... L'autre grande île de l'archipel, Mayotte, a une toute autre physionomie avec ses altitudes modestes (500m et quelques il me semble) et son vaste lagon.

Autre île, autre culture, autre nationalité aussi - un referendum de 1974 avait décidé l'indépendance des Comores mais le « non » l'avait emporté à Mayotte. Le gouvernement français de l'époque (Chirac était premier ministre, déjà) décida donc que la validité du referendum devait être interprétée île par île, ce qui n'était pas prévu avant le vote, et Mayotte resta française. En dépit des protestations des Nations Unies qui considèrent que changer les règles du jeu comme ça, ça ne se fait pas. Si on ne peut même plus bricoler, de nos jours...

1 Commentaires :

Anonymous sel a dit...

C'est vrai qu'il doit être beau à regarder, avec ses cratères multiples. on le sait que la beauté se trouve aussi dans l'irrégularité. Enfin, peut-être pas pour les élections, justement...

23/10/06 09:43  

Enregistrer un commentaire

<< retour