Cartes sur table

Le Plume : département des cartes et plans

12 novembre 2006

Courbes de niveau en folie

Ce qui caractérise la topographie contemporaine, c'est l'usage de courbes de niveaux sur les cartes, plutôt que celle de l'ombrage des formes du relief - autrement dit, privilégier la restitution numérique précise de la troisième dimension par rapport à un rendu capable d'évoquer visuellement les paysages cartographiés. Mais il y a des cas où les courbes de niveau assurent elles-même l'ombrage...


Carte de l'Afrique du Sud au 1:50:000 : feuille 3321BC, Matjesvlei.
Taille de l'extrait : 16 cm, soit 8 km.
Centre de l'image : 33°20,1' S, 21°37,6' E.

Évidemment, là, comme ça, ce n'est pas complètement évident de comprendre ce qui se passe. Tentative d'explication...

On se trouve au cœur des montagnes du Swartberg, le plissement qui sépare les plateaux du Grand Karoo (au nord) et du Petit Karoo (au sud). Ce plissement court d'est en ouest, c'est à dire, ici, à l'horizontale. La chaîne principale est ici séparée en deux par une longue vallée parallèle au plissement, Gamkaskloof - qui doit bien être techniquement une combe anticlinale, mais ça n'a pas d'importance. Le chemin qui court en bas de l'extrait est l'unique route menant au bout de Gamkaskloof - le débouché sur la grand-route se trouve à 40 km vers l'est.

Par contre, la rivière Gamka prend un sérieux raccourci : elle a la drôle d'idée de tracerser la montagne perpendiculairement à sa ligne de crête. Du coup, ça donne cette percée spectaculaire (1000 m de dénivelé entre la crête et la rivière tout de même), une cluse pour les manuels de géographie physique. Et pour le touriste, un chié truc de fou !

0 Commentaires :

Publier un commentaire

<< retour